چ05272020

Last updateچ, 27 می 2020 8am

Back شما اینجا هستید: Home انتشارات اخبارانتشارات نشریه فرانسوی کانون آوا نشریه فرانسوی زبان کانون آوا ماه نوامبر2019

نشریه فرانسوی زبان کانون آوا ماه نوامبر2019

Ajour No 134, Novembre 2019

داونلود فایل  PDF

 PDF Download

نشریه فرانسوی زبان کانون آوا شماره 134 ماه نوامبر2019

محتوی: 

 

- Les combattants de l'opposition iranienne qui ne doivent pas penser au sexe

Depuis six ans, l'Albanie abrite l'un des principaux groupes d'opposition iraniens, les Moudjahidines-e-Khalq, ou MEK. Mais des centaines de membres se sont retirés - certains se plaignant des règles rigides de l'organisation imposant le célibat et le contrôle des contacts avec la famille. Aujourd'hui, des dizaines de personnes languissent dans la capitale albanaise, Tirana, incapables de retourner en Iran ou de poursuivre leur vie.

Par Linda Pressly et Albana Kasapi BBC News, Tirana, 11 novembre 2019

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

- L'OMPI pourrait mener des attaques terroristes en Europe et rejeter la faute sur Téhéran, selon un expert

Un expert en politique étrangère des États-Unis estime que l'organisation terroriste Mojahedin-e Khalq pourrait commettre des actes de terreur et de sabotage en Europe et rejeter la faute sur Téhéran.

«Le groupe a une vaste expérience dans la perpétration de meurtres et d'assassinats. Le culte ne permettra même pas aux membres de faire défection », a déclaré Soraya Sepahpour-Ulrich, dans une interview au Balkans Post.

Soraya Sepahpour-Utrich, Balkans Post, 12 novembre 2019

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

- Un tremblement de terre détruit le camp MEK en Albanie

… Alors que les citoyens albanais vivant à Tirana et Durres, respectivement à 30 km et 15 km de l'épicentre, ont eu de la chance d'éviter une catastrophe, les membres de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI ou MEK) alias Conseil national de la résistance d'Iran ( NCR) n'en avait pas. Situés à seulement 5 km de l'épicentre du tremblement de terre principal, ainsi qu'à moins d'un kilomètre de l'épicentre de la puissante réplique de magnitude 5,3, les habitants des casernes mal construites de la base d'Achraf-3 ont connu une véritable horreur. Un tremblement de terre détruit le camp MEK en Albanie

Balkans Post, 30 novembre 2019